Vous êtes ici :   Accueil » Lettre de Frédéric Mitterand - 2011
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Recherche
 
Fermer
Calendrier
Association
Expositions
Tomi Ungerer
Musée Ungerer
Tomi infos

Tomiscope

Vidéos de Tomi
Toutes ces vidéos proviennent de "YouTube"
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.zinck-jc.fr/aiatu/data/fr-articles.xml

Tomi Ungerer par Frédéric Mitterand

Rencontrer Tomi Ungerer, c’est vivre, pour reprendre le titre d’une belle émission de la chaîne franco-allemande ARTE, un magnifique « Karambolage » entre l’innocence et le subversif, la fougue et la sagesse.

Je me suis toujours senti beaucoup d’affinités avec l’Alsacien qui aura vécu avec son temps et sillonné le monde, comme dans une bande-dessinée, en cargo ou en auto-stop, pour le vivre pleinement et mieux le comprendre.

Tomi Ungerer, c’est aussi, pour moi, celui qui s’est penché sur les nouvelles expériences du 7ème art, en créant une compagnie de films d’avant-garde à Montréal, The Wild Oat. C’est celui qui aura dressé ses dessins si vifs, vendus par millions, contre la Guerre du Vietnam, tout en continuant, sur la lancée de sa collaboration avec les éditions Harper, son œuvre prolifique et remarquable pour la jeunesse.

L’enfant dissipé de l’Alsace occupée aura aussi considérablement œuvré pour les retrouvailles de la France et de l’Allemagne par la culture et par l’humour, par l’enfance et par la tendresse. Le musée de Strasbourg dédié à l’intégralité de son œuvre laisse entrevoir l’importance de son engagement pour le rapprochement de nos cultures. Les nombreuses missions gouvernementales et les multiples reconnaissances officielles, dans le monde anglophone et des deux côtés du Rhin, dont le Prix européen de la Culture qui lui a été remis en 1999, en sont la preuve.

On fête ses 80 ans, mais l’encre de Tomi le Strasbourgeois, l’Alsacien, le New-yorkais, le Canadien, l’Irlandais, et son trait légendaire ont gardé l’amour, le talent, l’audace et la foi de nos 20 ans. Longue vie au brigand du temps.

Frédéric Mitterrand

Ministre de la Culture et de la Communication


Vous êtes ici :   Accueil » Lettre de Frédéric Mitterand - 2011
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
wdZ3
Recopier le code :


  229400 visiteurs
  2 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 62 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
wdZ3
Recopier le code :
Abonné
( personne )
Snif !!!